sport de compétition et aliénation du corps

GrouCHOS

Groupe Contre l'Horreur Olympique et Sportive

analyse de l'institution sportive & critique du capitalisme
photo de Bernard Thibault
Les syndicats dominants français sont partie prenante du comité de candidature « Paris 2024 ». Bernard Thibault, ancien bureaucrate en chef de la CGT, a pu récemment dire que : « Les syndicats tiennent à prendre leur part dans un évènement médiatique et populaire majeur. Dans un projet comme Paris 2024, il faut une place pour chacun [les multinationales et les syndicats] » (Libération, jeudi 13 avril 2017).

Avec cette vedette sociale de l'OIT (Organisation Internationale du Travail), la soumission à l'olympisme passerait presque pour un combat social.

A bas le consensus!


Appel pour un référendum sur la candidature de Paris aux JO de 2024

Nous, citoyens et citoyennes, n'acceptons pas que la décision de candidature de Paris aux JO 2024 ait été prise sans nous. Les villes de Rome, Boston, Toronto, Hambourg et maintenant Budapest ont déjà renoncé à leur candidature, et Hambourg l’a fait par referendum.

Non aux « jeux » de l'Argent, du béton et des sponsors !

Tous les Jeux olympiques se sont révélés ruineux pour les villes candidates. Les Jeux olympiques ne seront pas la fête du sport mais des sponsors : Le CIO opère une prise de contrôle totale lors des Jeux. Les villes et Etats sont mis sous tutelle pendant la durée des Jeux. Ainsi, à Londres en 2012, une loi d’exception a été votée pour organiser une extraterritorialité en faveur des grandes marques, sponsors du CIO (McDonald's, Visa, Coca-Cola...).

Les Jeux olympiques seront ceux du béton : Les JO détournent l'argent qui pourrait être utilisé pour des projets sociaux plus utiles (éducation, santé, transport…).

Les Jeux servent de caution pour l'accélération du Grand Paris, projet anti-démocratique et anti-écologique. Privatisation de l'espace public, détournement des budgets publics, opération de propagande en direction des enfants des écoles jusqu’à l'Université, vecteurs d'une distraction de masse : la liste est longue des reproches à adresser aux JO.

La maire de Paris était contre les Jeux avant de devenir maire, depuis elle a changé d'avis. Cela est contraire à la plus simple honnêteté.

Exigeons la tenue d'un référendum !

Contacts :
07 69 40 18 17

site internet